Bienvenue sur le site

de l'Église Évangélique Libre de Bergerac


SOMMAIRE
Qui Sommes Nous?

Confession de foi

Coordonnées et plan d'accès

Programme du mois

Écoutez les messages

Vie de l'Église

L'Ecole du Dimanche

Bilingual Services

Union des Églises Évangélique Libres de France


Témoignages

Liens

Vitalité

 
 
Information
Pasteur
Guy Delarbre


Président du Conseil
Joseph Moulin


Retour à la page d'accueil





*

Témoignage de Nirina – 10 avril 2016

Je voudrai vous présenter un mon témoignage.

Mon but pour ce témoignage c’est de montrer combien Dieu est miséricordieux, combien Il est grand !!

Au cours de ces dix dernières années, le Seigneur a transformé ma vie.

Je dirai d’une façon extraordinaire car ma vie il y a quelques années et celle d’aujourd’hui sont tout à fait différentes. J’ai fait pas mal d’erreurs même étant sauvée par Jésus Christ.

Avant de recevoir Jésus dans mon cœur, avant l’âge de 26 ans, j’errais vraiment loin du Seigneur, j’avais une vie qui me semblait heureuse, j’avais tout ce qu’il fallait pour vivre, du travail, de l’argent, un appartement loué par mes patrons, une indépendance totale.

A côté de tout ça, j’allais régulièrement à l’Eglise le dimanche où je faisais partie de la chorale de l’Aumônerie protestante universitaire, mais aussi du lundi au samedi, je faisais régulièrement la fête avec des amis, à vrai dire, le dimanche je proclamais la gloire de Dieu mais les autres jours, je pêchais.

Mais Dieu est amour, Il était venu me chercher, Il a accepté de me changer.

Heureusement sinon, je pense que je ne serai pas devant vous aujourd’hui.

Je commençais à aller dans une église évangélique, Le Seigneur par son Esprit saint m’a touchée le cœur, et par la suite je me suis faite baptisée.

Une de mes erreurs, à l’époque je lisais rarement la Bible.

Cette même année, j’ai demandé un mari au Seigneur, je n’ai pas demandé à le trouver parmi les chrétiens mais n’importe où, j’avais 26 ans.

J’ai alors rencontré mon ex mari qui est d’origine française, par le billais biais d’une sœur chrétienne mais mon ex mari n’est pas du tout chrétien. Il est venu à Madagascar, nous étions nous sommes mariés là bas, jusque là, tout allait bien, même les démarches administratives pour venir en France, la demande de visa, c’était comme de la une lettre à la poste.

Honnêtement, quitter cette vie pleine de bonheur du monde, de fierté, c’était un peu dure dur pour moi mais mon ex mari, par ses paroles, par ses lettres me répétaient souvent, tu viens avec moi en France et je ferai de toi la femme la plus heureuse du monde, n’emporte rien, partage tout, tu auras tout ce que tu voudras avec moi ; une autre erreur, je l’ai cru, j’ai écouté ce qu’il disait et.…je n’avais emporté que vraiment le strict nécessaire pour les premiers jours.

Mais comme je ne lisais pas assez la Bible, je ne pouvais pas savoir la vérité de Dieu

il est écrit dans Jérémie 17 verset 5 : « Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui et qui détourne son cœur de l’Eternel »

Je quittais alors mon travail, ma famille, mes affaires dont j’ai tout partagé, mon pays pour venir m’aventurer dans un pays que je ne connaissais pas et je mettais toute ma confiance à dans mon ex mari. Départ à zéro pour moi.

Je suis arrivée en France le 27 juillet 2007, les deux premiers mois tout allait bien, nous avons cherché sur internet une église évangélique et nous avons trouvé cette Eglise. Dans les premiers temps, mon ex mari a accepté de m’emmener ici deux où trois fois, je faisais connaissance brièvement avec notre pasteur Guy.

Deux mois après, mon ex mari commençait à changer de comportement, le doute s’installait dans notre couple, après plusieurs tentatives d’avoir des explications et des réponses sur mes doutes, mon ex mari a fini par me répondre, « vaux mieux que tu rentres chez toi, je ne pourrai pas te trouver du travail, je me rends compte que je t’ai promis beaucoup de choses mais c’était une erreur, je t’achète le billet et rentre à Madagascar ».

Là je m’effondrais, je rentrais dans un pire cauchemar, ce fut une nuit blanche. Je ne savais pas quoi lui répondre. Le lendemain matin, j’ai appelé notre pasteur Guy, j’ai expliqué ce qui s’est passé, il a accepté de venir prier pour moi, il était venu deux fois mais après cela, mon ex mari m’interdisait d’emmener qui que ce soit à la maison.

Je me souviens bien de ces premières rencontres où Guy me disait tout de suite, tu as fait des erreurs, mais maintenant que tu es là, nous allons prier pour que le Seigneur t’ouvre le chemin, en ce moment là je n’avais pas du tout envie de rentrer à Madagascar, je m’étais dit  « je préfère mourir que de mourir de honte là-bas»

Je tombais dans la dépression, c’est ici en France que j’ai appris pour la première fois le mot dépression.

Début du combat, maltraitance psychologique pendant environ 8 mois, comme si j’étais en prison. Je refusais catégoriquement de repartir à Madagascar dans ces conditions. Je rentrais dans dépression totale. Qui dit dépression dit médicaments anti dépresseur, mais moi, je n’ai pas connu ce que c’est médecin, personne ne m’y emmenait.

J’ai senti la colère de Dieu tomber sur moi.

J’ai commencé alors à lire la bible nuit et jour, je priais aussi nuit et jour, j’ai demandé pardon au Seigneur. Je n’ai jamais autant prié dans ma vie. Je luttais contre la dépression par la prière, je veillais, je jeûnais et je passais mon temps à lire la bible.

Dieu m’a appris ce que c’est s’humilier,

J’étais humiliée, rejetée, salie, comme de la poussière par terre, tout le monde marchait dessus. Et je me taisais. Souvent, on se moquait de moi, on me disait derrière mon dos « elle est courageuse hein !!! C’est son Dieu qui la fait tenir ? » Et je me taisais.

Par ces lectures, j’ai appris aussi ceci dans Luc 14 :11 «  car quiconque s’élève sera abaissé et quiconque s’abaisse sera élevé ».

Au début du mois d’avril 2008, ma sœur qui m avait fait rencontrer mon ex m’avait trouvé un travail saisonnier, ramasser les fraises, un petit bout de lumière au fond du tunnel, début de liberté, mais le problème c’était un peu loin de Bergerac (1h de route), je leur ai demandé alors s’ils avaient la possibilité de m’héberger pendant la saison, ils ont accepté mais avec un peu d’hésitation car il n’y avait pas de chambre pour moi, Alors, par peur de les déranger, je leur ai demandé s ils pouvaient me prêter leur caravane, juste pour dormir, ils ont accepté, nous avons aménagé, c’était assez confortable, mais forcément elle était à peu près à 5m de la maison sur le parking, j’y ai encore beaucoup prié et beaucoup lu la Bible.

J’avoue que pendant les nuits d’hiver, j’avais peur.

J’y ai habité pendant environ 8 mois

J’ai lutté contre la peur par la prière.

Pendant les nuits de prière, souvent le Seigneur me parlait à travers sa parole dans Esaïe 59 : « 1 Non, le bras de l'Eternel n'est pas devenu trop court pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre, 2 mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l'ont caché et l'ont empêché de vous écouter. »

J’ai continué alors à implorer le pardon de Dieu.

Je ne perdais pas d’espoir, je savais que Dieu était en train de me façonner, de me guider et de me montrer le vrai chemin.

A la fin de l’année 2008, j’ai été embauché en CDI dans un abattoir, Et là Dieu m’a fait connaître ce que c’est se faire commander, ce n’était pas toujours facile. Je me taisais !

Je disais au Seigneur, qu’est ce que je fais là ?

Je n arrêtais pas de prier, de lire la bible

Je n’étais toujours pas divorcée, j’avais l’espoir qu’un jour mon ex mari me dira dise : « reviens à la maison » mais non, il n’en a jamais eu l’intention.

A chaque tentative de revenir avec lui, il me disait : cherche un homme qui peut te rendre heureuse, ne m’attends pas etc…

J ai décidé alors de pardonner à mon ex mari.

Départ à zéro, encore pour moi, j’ai pu louer un petit studio grâce à mon salaire,… un nouveau départ !!!

Je m’étais dit, bientôt je vais sortir de ce sombre tunnel.

Je priais sans cesse, je mettais tout mon espoir envers le Seigneur

Je continuais à lire ma Bible et là le Seigneur me parlait de nouveau dans Esaïe 60  « 1 Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive et la gloire de l'Eternel se lève sur toi »

Avant la fin de l’année 2009, J’ai alors rencontré à plusieurs reprises Christophe, mon époux d’aujourd’hui, et nous avions commencé à vivre en concubinage. J’ai décidé, de tourner la page et reparler de nouveau du divorce à mon ex mari.

Je savais très bien que ce que je vivais était un péché (j’étais alors en concubinage sans être divorcée), je n’ai pas à me justifier, je n’ai pas fait les choses dans l’ordre, j’ai péché encore, mais dans mon péché, comme le Seigneur est grand et miséricordieux, Il nous a offert un trésor magnifique, c’est Tia notre fille, pour moi, c’était un pur bonheur qui m’a aidé à effacer tout mon passé.

Le divorce a finalement été prononcé à l’amiable : en quelques mois seulement, c’était fini.

Quelques mois après la naissance de notre fille, nous voulions entrer dans la chose sérieuse, le mariage, mais…….encore des galères !!! J’ai dû faire preuve de patience et encore d’humiliation car nous avions eu beaucoup d’obstacles avant notre mariage, beaucoup de gens étaient tout simplement contre.

Dès fois je parlais toute seule et m’adressait au Seigneur, ce n’est pas encore fini ?

Mais le Seigneur était à nos côtés, nous avions beaucoup prié avec Christophe, nous avons mis toute notre confiance dans le Seigneur.

Nous avions demandé pardon au Seigneur, et j’avais Esaïe 60 dans mon cœur.

Après quelques tempêtes de la vie, notre mariage a finalement eu lieu et que de belles choses depuis ce jour,

Nous avions senti les bénédictions et la miséricorde de Dieu couler sur nous, nous avons pu construire une maison, là où on habite actuellement à Naussannes, Il nous a consolés par l’arrivée de Noa. Je me suis installée comme assistante maternelle agréée, pour pouvoir m’occuper de ma famille et en même temps travailler.

Encore il y a quelques mois de ça, je doutais beaucoup mais je ne le montrais pas à mes proches, je m’étais dit, avec tout ce qui se passe actuellement dans ce pays, est ce que les gens vont arriver à me confier leurs enfants ?

Je priais, je jeûnais régulièrement pour vivre encore cette humiliation devant le Seigneur, et du jour au lendemain, j’ai eu une réponse à ma prière ! J’ai eu un contrat de travail.

J’ai appris beaucoup de choses à partir de ces épreuves mais surtout aussi le mot HUMILIATION.

PRIEZ SANS CESSE ET LISEZ LA BIBLE. C’est très important.

Que Dieu est grand et sa miséricorde n’est pas mesurable. Il m’a fait passer par ces épreuves pour montrer son travail merveilleux, Il m’a puni car Il m’aime

Ce n’est pas du tout mon ex mari par ses promesses qui m’aurait rendue heureuse mais c’est le fait de pouvoir servir le Seigneur librement et d’exercer son ministère. Qui aurait pu imaginer qu’un jour je présiderai un culte ?

Qui aurait pu imaginer que la femme qui a été rejetée, salie, Dieu l’a relevée et devenue actuellement épouse et mère de famille de deux enfants ?

Ma vie n’est pas parfaite, je traverse encore et je traverserai toujours des épreuves mais j’ai foi dans notre Seigneur ; à chaque épreuve, une récompense, si on la traverse avec Lui.

Je remercie le Seigneur pour tout ce qu’il a fait pour moi ; que la Gloire lui revienne pour les siècles des siècles.

Je remercie aussi notre pasteur de nous avoir accompagnés de loin ou de près par ses prières pendant ces moments difficiles.

Merci pour votre attention… je vous invite à vous joindre à moi pour adorer notre Dieu merveilleux.