Bienvenue sur le site

de l'Église Évangélique Libre de Bergerac


SOMMAIRE
Qui Sommes Nous?

Confession de foi

Coordonnées et plan d'accès

Programme du mois

Écoutez les messages

Vie de l'Église

L'Ecole du Dimanche

Bilingual Services

Union des Églises Évangélique Libres de France


Témoignages

Liens

Vitalité

 
 
Information
Pasteur
Guy Delarbre


Président du Conseil
Joseph Moulin


Retour à la page d'accueil





Témoignage de Glen Shady

Je m’appelle Glen Shady et je viens des Etats-Unis.

J’habite dans la ville de Cincinnati, c’est dans l’état de l’Ohio. Je suis marié, depuis six ans, avec Jessica. Nous avons deux filles, Elisabeth qui a 4 ans et Hanna qui a 2 ans.

J’ai eu la chance de grandir dans une petite commune rurale où la plupart des gens allaient à l’église et étaient croyants, parmi eux se trouvaient aussi mes parents.

Ils m’ont éduqué dans la foi chrétienne, et j’ai été baptisé à l’âge de 8 ans.

Mes parents étaient très actifs dans l’église. Il y avait une commission qui était en charge de supporter des missionnaires partout dans le monde et chaque mois ils invitaient un missionnaire à venir parler dans notre église.

Mon père était le président de cette commission pendant 25 ans. Grace à cela, j’ai été béni avec l’occasion d’être en contact avec des personnes qui servaient le Seigneur à différents endroits, en Europe, en Asie, en Afrique, même en Amérique.

Nous allions à plein de conférences pour missionnaires et c’est par ce biais, que déjà en tant que petit enfant, Dieu a enflammé mon cœur pour la mission.

Mais, je ne croyais pas que cela serait mon avenir personnel, et je me suis donc inscrit en fac pour étudier le commerce et le Japonais.

Pendant cette période, j’ai rencontré mon épouse Jessica. Elle est arrivée à la fac non-croyant, mais grâce à un ministère parmi les étudiants, elle est devenue disciple de Jésus.

Jeune croyant, elle avait également la mission à cœur and nous avons passé bien des heures à cette époque à parler d’un avenir possible en tant que missionnaires.

Ainsi, après 2 ans d’études de commerce, j’ai intégré une faculté de théologie pour étudier la Bible et me préparer au ministère

Pendant ce temps d’études, j’étais engagé dans le ministère parmi les enfants et les jeunes de notre église.

J’étais responsable pour tout ce qui concernait les enfants de la garderie, de l’école du dimanche, des juniors. C’était passionnant.

Nous avons fait des études bibliques, accompagné des étudiants, joué ensemble, mangé plein de pizzas ensemble, mais surtout nous partageons l’amour de jésus autant que nous le pouvions.

Malgré toutes ces occupations, avec Jessica nous parlions encore de notre avenir en tant que missionnaire.

Pour avoir été en contact avec des missionnaires qui servaient en Allemagne, nous avons développé un intérêt particulier pour servir en Europe, and nous avons commencé à prier et à chercher plus d’informations sur ce champ missionnaire.

En novembre 2010 nous avons, lors d’une conférence, rencontré des gens qui nous offraient une opportunité très intéressante.

Si nous trouvions l’argent pour le voyage, leur organisation allait nous introduire auprès de chrétiens et des leaders en Allemagne, en Autriche et en Belgique.

L’objectif de ce voyage était de donner aux futures missionnaires un aperçu de ces pays, leurs cultures, leurs églises.

Nous avons remercié le Seigneur pour cette occasion et signé sur le champ.

Notre voyage s’est déroulé en mai 2011. Au retour, j’ai dit aux responsables de notre église que j’allais les quitter plus tard cette année pour retourner étudier en vue d’un mastère, et qu’après cela, nous deviendrions des missionnaires.

A ce moment là,  Dieu nous avait déjà mis à cœur la France.

Aucun de nous deux avait déjà été en France, mais nous avons commencé à lire chaque livre ou article qu’on trouvait sur ce pays (son histoire, sa culture, sa situation actuelle, et surtout la situation de l’église).

Nous avons commencé à prier pour la France et petit à petit nous avons eu cette conviction que Dieu nous appelait à servir en France.

J’ai fait deux ans de mes études, j’ai encore deux ans à faire pour terminer le master.

Nous aimerions venir en France une fois le diplôme obtenu, et nous devons commencer à travailler vers cet objectif dès maintenant.

Malgré cette confiance, et tout notre enthousiasme, nous avions conscience qu’il fallait venir visiter ce pays et apprendre sur place concernant ce pays, sa culture, sa vie d’église.

Pas facile, quand on ne connaît personne dans le pays qui pourrait nous offrir cette occasion. C’est une longue histoire mais c’est par un de mes professeurs que j’ai découvert le site web d’un missionnaire au Soudan qui connaissait une dame australienne habitant en France.

Elle a véhiculé ma demande à d’autres personnes et par plein de rebondissements la demande est parvenue à Café Church.

Je ne pourrais jamais vous remercier assez pour avoir été un maillon de la chaîne qui a rendu possible cette visite dans votre région.

Vous avez été une réponse à nos prières, et nous n’oublierons jamais votre gentillesse et vos efforts pour nous.

Nous ne savons pas encore à ce stade où en France nous allons servir, mais je suis convaincu que le Seigneur a œuvré déjà pour rendre notre venue possible.

C’est donc avec beaucoup de joie que je suis parmi vous ce matin.

Merci beaucoup.